Lisp at 2.5. Le Lisp est difficile et réservé à l'"intelligence artificielle"

Home
Up
Previous
Next

2.5.     Le Lisp est difficile et est réservé à l'"intelligence artificielle"

Par rapport à d'autres langages, le Lisp est plutôt facile à apprendre : d'une part, la syntaxe est simplissime et d'autre part le Lisp possède une série de caractéristiques qui simplifient l'écriture des programmes, comme la gestion automatique de la mémoire (il n'est pas nécessaire de manipuler des pointeurs, ni d'allouer et de libérer explicitement de la mémoire). Ce qui est vrai par contre, c'est que le Lisp permet des techniques de programmation particulières, généralement non utilisables dans d'autres langages; l'apprentissage de ces techniques nécessite un effort supplémentaire, mais il a pour corollaire une plus grande aisance dans la maîtrise de la complexité des applications.

Une façon de se convaincre des idées exposées dans le paragraphe précédent est de consulter la référence [ABEL85], Structure and Interpretation of Computer Programs, un livre qui est un des cours de base des étudiants du MIT :

premièrement, le langage utilisé pour ce cours de méthodes de programmation est le Lisp; si ce langage était difficile, il n'aurait pas été utilisé pour un cours de débutant (et ne pensez pas que les étudiants du MIT soient plus intelligents que ceux d'une université européenne)! De plus, à aucun moment dans ce livre, il n'y a de description exhaustive du langage. L'importance du langage de programmation, le Lisp en l'occurence, y apparaît comme secondaire par rapport aux méthodes de programmation exposées (c'est bien ainsi que cela doit être);

deuxièmement, en comparant la table des matières de ce livre avec celle d'un cours traditionnel d'introduction à l'informatique (basé sur le Pascal, le C ou le Fortran), on voit de suite que le nombre de concepts de programmation exposés est nettement plus important dans ce livre : on y trouve l'approche objet, la progammation logique, l'écriture d'interpréteurs, etc. L'exposé de ces concepts est théorique et pratique : on y écrit effectivement en Lisp un interpréteur ou on simule effectivement en Lisp un langage à objets... Ceci est à mettre à l'actif du Lisp et non à la qualité des auteurs du livre (qui est inconstestable, il est vrai)!

Finalement ce livre démontre aussi que le Lisp n'est pas qu'un langage réservé à l'"intelligence artificielle" et qu'en particulier, il convient très bien à l'apprentissage et la mise en oeuvre de méthodes de programmation sophistiquées.

Home    Previous    Up    Next
contact
site map
Last update : 26/11/2001