Collectif de Résistance au Traité de Lisbonne

Liens, infos

Sommaire

Voir aussi la page consacrée aux réactions au vote irlandais.

Articles sur le web retour au sommaire


Carte blanche du CR-TL dans le journal Le Soir du 14 mai 2008, Les élites suicident le projet de construction européen publié sous le titre Un projet européen dénaturé. Extrait :
Parce que nous sommes Européens et parce que nous ne voulons pas que ce soit le repli nationaliste qui triomphe, nous continuons de nous opposer de toutes nos forces à celles et ceux qui dénaturent le projet d’une autre Europe, sociale, écologique, culturelle et économique, la véritable Europe des peuples. Nous continuons également de penser qu’un texte aux implications majeures comme le Traité de Lisbonne qui aborde des questions centrales comme les choix militaires, la nature des pouvoirs législatifs et exécutifs au niveau de l’UE, l’indépendance de la Banque Centrale européenne ou encore l’avenir des services publics et autres sujets capitaux, mérite en démocratie d’être débattu avec équité et en profondeur avec la population. L'article complet :

Cette carte a été publiée à l'occasion du vote au parlement wallon. Reportages TV de la manifestation du CR-TL devant le parlement : RTC et CanalC.


Article du CR-TL dans le journal La Libre du 25 avril 2008, En ratifiant le Traité de Lisbonne, la Belgique renforcerait sa militarisation dans le cadre de l’OTAN. Extrait :
D’une part, « les États membres s’engagent à améliorer progressivement leurs capacités militaires » (le seul domaine où les États sont incités à augmenter leurs dépenses publiques !) ; d’autre part, « l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord reste, pour les États qui en sont membres, le fondement de leur défense commune et l'instance de sa mise en oeuvre », ce qui constitue de fait un abandon de souveraineté de l’Union Européenne au profit de l’OTAN et des États-Unis. L'article complet :

Sur la question des armes atomiques en Belgique, lire aussi L'arrêt de la Cour Internationale de Justice de La Haye sur les armes nucléaires a dix ans sur le site du CNAPD.


Pas cette Europe-là ! Pas de cette manière ! Pas en notre nom !

Carte blanche dans Le Soir du 1er avril 2008.


Démocratie simplifiée

Serge Halimi, mars 2008, Le Monde Diplomatique. Extrait :
Au Portugal, enfin, le Parti socialiste avait proclamé lors des élections législatives de février 2005 qu’il soumettrait le projet constitutionnel de l’époque au vote populaire. Le premier ministre José Sócrates a fait machine arrière en prétextant – comme M. Sarkozy, comme M. Brown, comme les socialistes néerlandais – que « les circonstances ont complètement changé. C’est un traité différent ». N’est-il pas « simplifié » ?


À Lisbonne, dans le dos des peuples : Résurrection de la « Constitution » européenne
(Bernard Cassen, décembre 2007).
L’Europe et la participation populaire n’ont jamais fait bon ménage. En optant pour la ratification parlementaire d’un traité pratiquement identique à celui qui avait été rejeté par référendum en 2005, M. Nicolas Sarkozy élargit la fracture entre les citoyens et l’appareil institutionnel de l’Union européenne. Un appareil qui produit à flux tendu des politiques néolibérales que les gouvernements sont trop heureux d’imputer à une « Europe » dont ils sont ainsi en train de miner la légitimité.
La suite sur le site du Monde Diplomatique.


Le Traité de Lisbonne, violation de la démocratie
(La Libre, le 13/12/2007, Matéo Alaluf (sociologue à l'ULB) et d'autres.
Dans un nouvel emballage encore moins lisible que le projet précédent, ce traité laisse inchangées toutes les profondes déficiences de la construction européenne actuelle.
La suite sur le site de La Libre.


Ce sont eux qui le disent : Le Traité modificatif est le même texte que le Traité constitutionnel rejeté par référendum en France et en Hollande (sur le site du GRAPPE, 4 février 2008).
Et tout spécialement cette citation de Jean-Luc Dehaene, ancien Premier ministre belge (le 5 décembre 2007, à la RTBF) : Il ne faut pas parler de mini-traité. C’est juste un terme inventé par Sarkozy pour des raisons de politique intérieure. Mais ce traité contient en fait 90% de ce qu’il y avait dans le traité constitutionnel, voire même plus. En fait, la principale différence, c’est que le traité constitutionnel était quelque chose de lisible, alors que là on arrive aux mêmes résultats en faisant des amendements aux traités existants, ce qui donne un texte totalement illisible pour les citoyens. Mais fondamentalement, c’est la même chose.


Plusieurs articles sur la page Campagne contre le traité modificatif du site de l'URFIG.

Documentsretour au sommaire

Le traité en 16 mini clips vidéoretour au sommaire

Par Raoul Marc Jennar (chercheur, politologue, altermondialiste). Membre de l'Unité de Recherche, de Formation et d'Information sur la Globalisation (URFIG). Il est l'auteur de plusieurs livres sur le commerce mondial et le fonctionnement des institutions européennes, dont « Europe, la trahison des élites » paru chez Fayard.

01- Je suis un traité modificatif qui ne simplifie rien et aggrave tout...
02 -Je fais l’impasse sur les droits de l’Homme
03- Je fais la part belle à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)
04- Je privatise les services communaux et les services publics
05- je suis pour les cantines privées
06- Services d’Intéret Général? J’aime bien jouer sur les mots!
07- Je privatise les chemins de fer les plus rentables
08- Je maintiens un euro fort pour justifier les délocalisations
09- Plus j’élargis l’Europe, plus j’augmente la concurrence... C’est bon pour les actionnaires!
10- La Démocratie, j’en fais mon "’affaire"... !
11- J’aimerais mieux ne pas vous parler de ma Commission Européenne!
12- Je renforce le poids des religions
13- Je confie ma politique de défense à l’OTAN
14- Je suis absent du débat et je passe inapercu
15- Le 04 février, je modifie la Constitution Françcaise pour passer sans référendum
16- Mais j’ai un maillon faible... Vous pouvez toujours agir!

Conférence (audio)retour au sommaire

Conférence de Raoul Marc Jennar « Europe et Mondialisation », consacrée au Traité Modificatif Européen.
Retrouvez l’enregistrement de cet exposé donné à l’Université de Liège devant plus de 100 personnes (le 6 décembre 2007).

Le traité et le développement durableretour au sommaire

Un des objectifs fixé par le traité (extrait) :

Un développement durable fondé sur une croissance économique équilibrée et sur la stabilité des prix, une économie sociale de marché hautement compétitive et une expansion de la consommation dans l’Union.

Êtes-vous arrivé à lire ça sans rire (ou pleurer) ? Si oui, comment répondriez-vous à cette petite question (une citation de Friedrich Dürrenmatt) :
Les dinosaures ont vécu 150 millions d'années. Comment envisagez-vous une croissance équilibrée de 150 millions d'années ?

Le traité retour au sommaire

Le traité de Lisbonne (ou « traité modificatif ») publié au Journal officiel des Communautés européennes du 17 décembre 2007.

Versions consolidées du traité sur l'Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne.

La ratification en Belgique et dans l'UE retour au sommaire

Autres Collectifsretour au sommaire

Actionsretour au sommaire

Deux de nos actions :

Manifestation symbolique devant les grilles du Parlement national, le 19 mars 2008 :

Manifestation du CR-TL devant le parlement wallon le 14 mai 2008. Reportages TV : RTC et CanalC.

On aime aussiretour au sommaire

Petit coup de pouce à des amis :