Clavier Dvorak pour la langue française
Ergonomie du poste de travail informatique

Azerty ou Dvorak ?

Sommaire

L'Azerty, une disposition archaïqueretour au sommaire

La conception de la disposition de clavier Azerty remonte au 19ème siècle lors de l'invention de la première machine à écrire à avoir été produite massivement, la TypeWriter fabriquée par l'armurier Remington : dans les années 1860, Christopher Latham Sholes conçoit le clavier Qwerty (pour la langue anglaise) et le prototype de la TypeWriter.

Le clavier Azerty, une simple adaptation du Qwerty pour la langue française, viendra un peu plus tard. La disposition Qwerty a été en fait conçue pour pallier les imperfections mécaniques des premières machines à écrire dont les tiges de touches voisines avaient tendance à se coincer l'une l'autre : l'idée à la base de ces dispositions est d'écarter le plus possible les lettres fréquemment contiguës dans un texte, afin de ralentir la vitesse de frappe et d'éviter que les tiges de la machine ne s'emmêlent.

Dans les années 1930, aux Etats-Unis, August Dvorak inventa une autre disposition optimisée pour le confort et la facilité lors de la frappe de texte en langue anglaise, disposition connue sous le nom de Dvorak (clavier Dvorak). Aujourd'hui cette disposition, malgré ses avantages, reste peu utilisée. De fait, le clavier Qwerty (ou Azerty) est un bel exemple de domination d'une technologie dépassée.

Pour en savoir plus

Les avantages de la disposition Dvorak

Ce qui est mis en avant par ceux qui pratiquaient la frappe à 10 doigts et sont passés du clavier Qwerty au clavier Dvorak :

L'expérience montre que l'apprentissage de la dactylographie (frappe à 10 doigts) sur un clavier Dvorak-fr est nettement plus rapide et moins fastidieux (2 fois plus rapide au moins que sur un clavier Azerty). Voir la page Apprentissage.

Il n'y a rien de surprenant à l'avantage du confort et de la moindre fatigue, quand on sait les motivations à la base des deux conceptions. Par exemple, dans le cas d'une pratique de la dactylographie à l'aveugle, les 8 touches de base du clavier Dvorak sont utilisées à presque 60%, un chiffre qui tombe à 25% avec un clavier Querty. Autrement dit, avec un clavier Dvorak, presque 60% d'un texte anglais est tapé sans devoir déplacer les doigts, contre 25% seulement pour un Qwerty. Les lecteurs qui ont une pratique de la dactylographie savent ce qu'est la méthode la plus courante de frappe avec les dix doigts (frappe à la volée ou encore frappe à l'aveugle, c'est-à-dire sans regarder les doigts), dans laquelle le positionnement des doigts au repos est la suivante :

Un autre point de vue intéressant est de considérer la distance parcourue par les doigts au cours du travail de dactylographie : un clavier Dvorak vous économise presque la moitié du chemin. Parcourez environ 20 Km au lieu de 40 Km pour taper tout un roman !

Pour en savoir plus